lundi 17 octobre 2016

café Schtroumpfant

Depuis que j'ai décidé de dresser une vaste barricade de canettes (à l'arrière-plan), l'encombrement de mon bureau a pris de la verticalité.
Quand un collègue me glisse une cannette vide avec ce sourire qui dit "pour ton jeu de cubes, grand gamin", je sens qu'au fond de lui il espère l'effondrement rapide (et sonore) de l'empilement de ferraille qui fait tache, au milieu du plateau. J'en soupçonne même certains de tester la solidité de l'édifice lorsque je suis absent.
Question café, à l'avant-plan, on voit le gobelet sombre qui provient de la machine à café du 6ème (nous en reparlerons plus longuement un autre jour). A l'arrière, côte à côte, deux tasses frappées l'une d'un joli motif "araignées", l'autre d'un tout aussi joli village "Schtroumpf".